Du 26 janvier au 25 février 2012 - Jean-Michel Richard Imprimer Envoyer

Exposition du 26 janvier au 25 février 2012

Noire lumière

Jean-Michel Richard

dessins, photographies, pliages

 

 

Jean-Michel Richard est né en 1957, il vit et travaille à Paris.

 

Après des études d'architecture, il fait ses début au sein de l'agence Mafia en tant que directeur artistique. Il travaille ensuite en création et design pour d’autres agences tout aussi prestigieuses dans l’univers de la mode. Pendant les années 90, designer free-lance, il consacre une grande partie de son temps à son travail de plasticien.

De nombreux séjours en Chine et au Japon ont façonné et influencé son travail artistique: simplicité, économie de moyens, stylisation, contemplation de la nature. Le noir et le blanc se sont imposés très rapidement dans sa recherche graphique. Plus exactement l'ombre et la lumière, déclinées en lavis d'encre de chine abstraits, poudre de graphite estompée, sculptures de papier et carton enduites de noir.

 

Alchimie du papier, de l'eau, du geste, de l'encre.

Jean-Michel Richard utilise différents supports : toiles, papier, kraft, bois, et le lien entre eux est l'encre de chine, artisanale très chargée en pigment ce qui lui permet d'obtenir des "noirs" denses, profonds, et pérennes.

Les toiles sont en coton tendues sur châssis, la toile est humidifiée, l'encre déposée à la manière de grands lavis.

Les papiers sont "passés" à l'eau qui est en partie absorbée, une pellicule restant à la surface, ce qui lui permet de jouer avec les mouvement du papier, suspendu, bords relevés, afin d'obtenir, diffusions, coulures, opacité et transparence, désirés.

Les krafts (pliages) sont eux "enduits" de couches successives, pour obtenir la brillance et la profondeur souhaitée, laqués, facettés par le pliage.

Les photographies, sont réalisées à partir des papiers noirs découpés, placés derrière un écran de calque, baignant dans une lumière du jour naturelle.

Toutes ces techniques sont très influencées par ses nombreux voyages en Asie, en particulier au Japon et en Chine, associant, concentration, rapidité du geste, simplicité, stylisation de la nature, contemplation, souvent l'expression métaphorique d'un sentiment plutôt que d'une idée.

Dès le début, Jean-Michel Richard a souhaité installer son travail dans des espaces en dehors du circuit artistique traditionnel. On peut voir ses oeuvres dans des lieux inhabituels : appartements vides, maisons d'architectes, écoles, agences, bureaux, dans plusieurs villes. Il expose également en Allemagne.